Etre informé(e) des nouveautés par mail

samedi 5 octobre 2013

L'infidèle.

Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele  infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle
             En ouvrant la porte de mon appartement, j'ouvre également celle qui fait s'écouler mes larmes. Je ne les retiens pas. Je me sens vidée. Epuisée d'avoir tout tenté pour LA retenir. J'ai tout fais pour qu'elle veuille rester près de moi, heureuse d'avoir pu la retrouver après le manque engendré par son absence. Mais cela n'a pas suffit et c'est seule et désoeuvrée que j'entre chez moi. Je voudrai pouvoir sentir encore la chaleur qu'elle fait naitre en moi, la serrer contre mon coeur enjoué. J'aimerai avoir des étoiles dans les yeux plutôt que ces larmes qui me blessent à force de trop souvent couler. La retrouver était si doux. Je flottais comme en état d'ivresse, éprise de ce moment qui ne durerait pas.

              Mais, elle a disparu après m'avoir offert sa si courte présence. Je n'ai plus qu'à attendre son retour. Ma joie m'a quittée. Emotion infidèle.
Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele  infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle infidéle infidele Infidèle /////
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La recette pour me laisser un commentaire:

1) Ecrivez votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessus

2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire (ca me permet de vous retrouver plus facilement)
Sinon, vous pouvez saisir votre pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse (je suis bavarde, et j'aurai certainement envie d'échanger avec vous)

4) Cliquer sur Publier enfin.



Voilà : c'est fait. Un commentaire réussit qui fait plaisir à sa destinataire. Merci!