Etre informé(e) des nouveautés par mail

mardi 6 mars 2012

A l'aube d'un nouveau monde


           Changer le monde dépend aussi de moi. Si ce monde n'est qu'un condensé de réalités, il suffit de modifier ou d'affirmer l'une d'elles pour donner un sens nouveau au tout. Et la réalité, chacun le sait, c'est que l'on en fait. Je refuse de vouloir le monde comme il est, alors, en donnant vie à ma réalité, je ferai que le monde soit comme je veux.

           Le monde est à mon sens un condensé de vies. Il mêle les univers personnels de tout à chacun. Ce qui donne son goût au monde, c'est le mélange des réalités intimes. Et il suffit donc d'en changer un ingrédient pour changer même de manière infime le résultat final. Je me propose d'être cet ingrédient.

            Jusqu'ici, je n'étais qu'une tomate de plus dans cette composition rouge sang. Sans y réfléchir, j'avais adopté la nature que l'on m'avait imposée. Il fallait de ce fruit pour que tout soit comme désiré, alors je m'astreignais à ce rôle pour que soit respectée la recette. Mais j'ai envie de tourner la page à présent. La saveur du plat dont j'incite la production par l'intermédiaire de ce rôle que j'endosse malgré moi m'insupporte. Pourquoi alors continuer de jouer l'ingrédient grâce auquel on suivra la recette à la ligne ? Je décide aujourd'hui d'entreprendre ma transformation, ou plutôt de m'assumer. Il est temps pour moi d'enlever ce costume de tomate pour révéler ma véritable nature.

            Alors peut-être bien que ce changement ne fera pas changer cette sauce tomate en une béchamel, mais elle en modifiera au moins un peu l'aspect. Apporter des couleurs différentes, un aspect plus doux ou un goût plus sucré. Il n'y a d'autre moyen que l'action pour savoir si celle que je suis sera une note dominante altérant considérablement la composition, ou juste un léger soupçon qui ne sera perçu que par les fins gourmets.

            Je pars alors à l'aventure. Soulève ma pulpe pour me trouver vraiment. Cesse de rouler dans le sens que l'on m'indique, sans réfléchir avant s'il s'agit là de la direction que je souhaite prendre. Mes mouvements contraires détourneront peut-être d'autres légumes du chemin qu'on leur avait dicté, peut-être créerais-je un nouveau sentier ou remuerais-je de la poussière. Je l'espère. Mais avant de vouloir détourner les autres il me faut trouver où aller.

           Et quoi qu'il arrive par la suite à mes camarades de sauce, quoi qu'ils décident, je vois déjà face à moi l'aube d'un nouveau monde : mon monde.  
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Oh la méchante Marm' que je suis commence par relever une petite faute (désolée, déformation pas professionelle ! xD) :

    "un goûts plus sucré"

    Moi y a un "s" qui me gêne ^^

    Sinon, je sais ce qui a changé dans tes textes, c'est la construction. Tu m'avais habituée à des phrases longues et poétiques. Maintenant tu utilises des phrases courtes, plus percutantes et plus métaphoriques que poétiques!

    Du coup en quelques mots tu nous amène au coeur de ce que tu veux nous faire passer comme message! Et si, ici, tu utilises le mot "tomate" c'est pour désigner ce que moi j'appelle des "moutons" ^^ Chacune son truc hein !

    En tout cas voilà encore un très beau texte, très optimiste en fait !

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  2. La faute relevée est corrigée! :D

    Toujours aussi étrange pour moi de constater que tu as raison à propos des changements. Et aussi déroutant. Je vais vite aller relire les textes que j'ai pu écrire ces derniers temps (dont ceux en stage).

    Oui, j'utilise aussi le terme de mouton. Mais la tomate colle bien avec le thème du mélange. Nos réalités personnelles qui , rassemblées, constituent notre monde commun.

    Contente que ce texte te plaise même s'il est différent de ce que tu pouvais lire avant venant de moi.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Une sauce aurore pour l'aube d'un nouveau monde... :D

      Supprimer

La recette pour me laisser un commentaire:

1) Ecrivez votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessus

2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire (ca me permet de vous retrouver plus facilement)
Sinon, vous pouvez saisir votre pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse (je suis bavarde, et j'aurai certainement envie d'échanger avec vous)

4) Cliquer sur Publier enfin.



Voilà : c'est fait. Un commentaire réussit qui fait plaisir à sa destinataire. Merci!